Au revoir, Brive !

Eh oui, il y avait autant de monde que ça ! Bon, je mentirais en disant qu’ils ont tous acheté “le Secret du renard” (certains ont préféré s’offrir le dernier opus de François Baroin – je ne juge pas), mais c’était bien. Des rencontres de lecteurs, de collègues auteurs adorables, des rencontres dans des classes au taquet, des discussions à n’en plus finir le soir dans les cafés… Je rentre heureuse et lessivée.

Partager

Entre-deux (de la vie des constructeurs de cabanes)

Il y a des jours où l’on n’écrit pas. Le dernier projet est parti, envoyé, on évite d’y penser. Au fil des mois, il était devenu la cabane. Construite branche après branche, brindille après brindille, rafistolée mille fois. Et, à la fin, quand elle était devenue bien à mon goût, bien habitable, je passais chaque jour des heures au chaud à l’intérieur, heureuse comme un gamin qui s’est bricolé un palais sur-mesure au fond des bois. Et j’ai déménagé. Fini. Plus de cabane. Il faut déménager pour que d’autres que nous la testent, vérifient la solidité des branches, profitent à leur tour de l’abri et de la lumière particulière qui filtre à l’intérieur… Surtout, il faut déménager pour que le besoin de cabane nous pousse à construire une autre cabane.

Partager

Des montagnes et des livres

Il y a des maisons où l’on a envie de lire tous les livres, d’écouter tous les CD, de s’attarder dans les canapés. J’ai été accueillie par une maison comme ça cet été. Une maison cocon. La terrasse donnait sur les montagnes bleues du Morgon, elle avait une table, un barbecue et un hamac d’où l’on pouvait regarder des types en parapente se prendre pour des oiseaux en faisant des vols planés au-dessus des sommets. Et donc, cette semaine-là, on s’est promené dans la montagne, on a nagé dans l’eau du lac, et j’ai lu…

Partager

La boîte à trésors du collège Jeanjean à Matha

14 mars 2019. Dans le train qui me ramène à Paris, j’ouvre la boîte à souvenirs du collège Marc-Jeanjean à Matha, près d’Angoulême. J’y trouve un Rubix Cube, une moto noire et jaune, une offre d’emploi plastifiée pour une nounou pas banale, le menu d’un restaurant chinois, la recette des besan ladoos et un rétrocalendrier de la classe verte de Nine. Les enfants ont même réussi à trouver une photo du bouquetin à cornes torsadées évoqué dans le livre ! Et puis, il y a tout ce qui n’est pas sur les photos, tout ce que l’on ne voit pas.

Partager

Mon baptême d’autrice : le prix des Dévoreurs

Ça ressemble à quoi, une autrice jeunesse heureuse ? Ça ressemble à une autrice qui, encore pétrie de trac pour sa première rencontre scolaire, reçoit soudain des dessins d’enfants par brassées… C’était à Evreux pour le Prix des Dévoreurs de livres, le 22 janvier 2018. Bon, j’ai pris les dessins en photo le soir même dans ma petite chambre d’hôtel, sous une lumière pourrie, mais (si on aime le jaune) ça donne malgré tout une petite idée. C’est ce soir-là qu’est née l’idée du blog, pour partager un peu de la joie de recevoir ces cadeaux-là.

Partager